• Jeanne-Lise Thiennot

Au Sénégal on appelle la Marelle : Plat Lune

Mis à jour : 17 juin 2019



"La rupture avec soi est le plus court chemin pour aller à soi."

- Christian Bobin, la part manquante


Y-a-t-il un plus court chemin pour atteindre la case Ciel à la marelle ? Je ne vais pas vous rappeler les règles en détail, mais non, pas de chemin plus court. Il faut bel et bien que le caillou se pose sur chacune des cases, ne pas poser le pied en dehors des lignes et surtout faire demi-tour quand on atteint le Ciel pour finalement redescendre vers la Terre. Jusqu'à ce qu'on ai validé chacune des étapes. Coché chacune des cases.


C'est un peu ça la vie, des lancers de caillou vers des objectifs que nous n'atteignons pas toujours, d'éternels recommencements, de demi-tour, d'aller-retour entre nos essais et nos échecs, nos espoirs et nos déceptions, nos réussites et nos remises en question. Une recherche d'équilibre entre notre ancrage et notre spiritualité. La découverte de la joie après chaque épreuve traversée et surtout le cadeau de connaître chaque facette de notre être et ainsi nous rencontrer.


En thérapie, faire le récit de notre marelle, nous permet de toucher de plus près ce qui fait que nous sommes nous. Prendre le risque de lancer le caillou au mauvais endroit et de révéler notre vulnérabilité. Comment décrire qui je suis par l'expérience que je dévoile en séance ?


Ce chemin que vous empruntez n'est pas forcément le plus direct et nécessitera peut-être plusieurs essais pour se poser sur la case 4 et vous pourrez vous sentir bien loin de la case Ciel parfois avec la désagréable impression d'être plus bas que Terre, mais ce sont ces détours du sentier battus qui éclairent votre route et vous guideront vers vos valeurs et vos aspirations.


En d'autres termes, se perdre en thérapie au fil de ses récits aide probablement beaucoup plus à mettre de la lumière sur nos zones d'ombres. Une sorte de rupture à soi qui nous permet de trouver notre soi véritable.


"Il y a un temps où ce n'est plus le jour, et ce n'est pas encore la nuit. [...] Ce

n'est qu'à cette heure-là que l'on peut commencer à regarder les choses, ou

sa vie: c'est qu'il nous faut un peu d'obscur pour bien voir, étant nous mêmes

composés de clair et d'ombre."

- Christian Bobin, Lettres d'or


Si vous souhaitez en apprendre plus sur Christian Bobin, je vous conseille d'écouter une émission de France Culture où il parle de son livre "L'homme Joie", cela parle de joie et de confiance !

https://www.youtube.com/watch?v=MqN4KlMnOrE

  • Facebook
  • Connaitre son psy
  • professionnel de la psychothérapie
©2019 by Ma psychothérapie à la Mer - Jeanne-Lise Thiennot - Pornichet & Saint-Nazaire - Proudly created with Wix.com - Mentions légales