top of page
  • Photo du rédacteurJeanne-Lise Thiennot

Comment se reconstruire après des violences sexuelles ? 5 pistes de réflexion

Vous avez été victime de violence sexuelles et avez la volonté de vous réparer ? Le sujet des violences sexuelles est souvent invisible, pour autant, je vous propose de découvrir 5 pistes utiles à votre cheminement. Bien entendu, les recommandations évoquées dans cet article ne sont que des pistes qui ne pourront se substituer à un travail de psychothérapie profond et global. Le processus de reconstruction est propre à chaque individu, et vous seul.e pouvez décider quelles étapes sont les plus adaptées pour vous-même. Allons-y…


Où trouver du soutien après avoir été victime de violences sexuelles ?

Il est essentiel de bénéficier d'un accompagnement approprié dans votre processus de reconstruction. Ce soutien joue un rôle crucial dans la guérison et l'empowerment en tant que survivante (car oui, c’est de ça dont il s’agit). Il existe différentes formes de thérapies possibles, mais certaines vont être plus adaptées que d’autres.


Tout d'abord, recevoir de l’accompagnement émotionnel est primordial. Grâce à de l’écoute bienveillante, la validation de vos émotions et l'encouragement à libérer votre parole. Vous pourrez le trouver auprès de proches, de groupes de soutien ou de professionnels formés dans l'accompagnement des victimes de violences sexuelles. (Pour prendre contact avec moi à ce sujet, cliquez ici)


Un travail en psychothérapie offre une aide spécialisée pour surmonter les séquelles mentales, physiques et émotionnelles causées par les violences sexuelles. Les thérapeutes (ou psycho-praticiens comme moi) formés à l’accompagnement des personnes victimes de violences sexuelles vont pouvoir vous aider à comprendre les effets du traumatisme, à développer des mécanismes d'adaptation plus adaptés et à reconstruire une image positive de vous-même.


L’accompagnement médical est également important. Il peut inclure des soins médicaux immédiats après l'agression, des examens médicaux pour évaluer les blessures et les risques d'infections sexuellement transmissibles, ainsi que des traitements en cas de besoin.


Enfin, le suivi juridique peut s'avérer nécessaire. Des avocats spécialisés peuvent vous accompagner tout au long du processus judiciaire, vous informer de vos droits et vous aider à obtenir justice. Porter plainte est un choix personnel, vous n’avez aucune obligation de le faire. Sentez-vous libre de l’aborder en séance avec moi. Au besoin, je peux vous orienter vers des avocats spécialisés en droit pénal.


Il est important de noter que les séances de thérapie peuvent prendre une forme variable d'une personne à une autre en fonction des besoins dans l’ici et maintenant du vécu de la personne. Certaines personnes préfèrent le soutien individuel, tandis que d'autres se sentent plus à l'aise dans un cadre de groupe. Il est primordial d’ne combiner plusieurs formes pour guérir (car oui c’est possible de guérir !) après des violences sexuelles.


N'hésitez pas à choisir un espace qui répond à vos attentes, et rappelez-vous que vous n'êtes pas seul.e dans ce chemin vers la guérison.

Comment la thérapie devient-elle un outil de reconstruction en cas de violences sexuelles ?


La thérapie joue un rôle essentiel dans le processus de reconstruction après avoir vécu des violences sexuelles. En travaillant avec un professionnel de la santé mentale spécialisé dans ce domaine, vous pouvez bénéficier d'un soutien personnalisé pour vous aider à surmonter les traumatismes et à retrouver votre bien-être.


Il existe différentes modalités thérapeutiques qui peuvent être adaptées à vos besoins spécifiques. Par exemple, la thérapie individuelle vous permet d'explorer vos émotions, vos pensées et vos comportements en toute confidentialité. Elle peut vous aider à comprendre les effets des violences sexuelles sur votre vie et à développer des stratégies pour faire face aux défis que vous rencontrez.

Le groupe de parole quant à lui, vous offre l'opportunité de partager votre expérience avec d'autres survivantes.

Cela peut être réconfortant de savoir que vous n'êtes pas seule et de pouvoir échanger avec des personnes qui comprennent ce que vous avez vécu. Les groupes de soutien peuvent également être complémentaires à la thérapie individuelle et vous apporter un soutien supplémentaire pendant votre processus de reconstruction. Je peux vous orienter vers des groupes de parole en ligne ou à Saint-Nazaire.


D’autre part, la thérapie psycho-corporelle, dynamique et l’EMDR apportent un soutien et une manière de guérir après les violences sexuelles. Ce sont des outils complémentaires, qui peuvent être utilisés de concert ou séparément en fonction de votre besoin. Nous pouvons en parler ensemble en thérapie.


Quelle que soit la modalité choisie, la thérapie vous accompagne à développer des mécanismes d'adaptation sains, à gérer le stress et l'anxiété, à renforcer votre estime de vous et à restaurer votre confiance en vous. Je fais en sorte de vous offrir un espace sécure où vous pouvez exprimer vos émotions et vos questionnements, et vous accompagne dans votre cheminement vers la guérison.


En attendant de vous sentir prêt.e à prendre contact avec moi, je vous partage quelques pistes d’autosoins.


Les stratégies d'autosoins pour se reconstruire


Après avoir vécu des violences sexuelles, la reconstruction peut être un processus plus ou moins long et complexe. Cependant, il existe des auto soins pour vous aider sur votre chemin.


1 - Faire preuve de bienveillance envers vous-même


La première étape essentielle est d'apprendre à faire preuve de bienveillance envers soi-même. Il est important de reconnaître que vous êtes une victime et de vous accorder le droit d'exprimer vos émotions et vos besoins. Autorisez-vous à ressentir ce que vous ressentez, sans jugement.


2 - Créer un espace sécurisé


De plus, il est crucial d’identifier atour de vous un espace sécurisé où vous pourrez vous ressourcer et vous détendre. Cela peut signifier aménager un coin calme dans votre domicile, méditer, pratiquer des exercices de respiration ou simplement vous entourer d'objets réconfortants. Trouvez ce qui fonctionne le mieux pour vous et accordez-vous ce temps précieux.


3 - S'engager dans des activités de guérison


Les activités de guérison peuvent prendre de nombreuses formes. Cela peut inclure la pratique de techniques de relaxation telles que le yoga ou la méditation, l'écriture dans un journal, la participation à des groupes de soutien ou les activités créatives. 

Trouvez ce qui vous apporte du réconfort et vous permet d'exprimer vos émotions.





4 - Se reconnecter à son corps


Après des violences sexuelles, il est courant de se sentir déconnecté de son propre corps. La reconstruction implique de renouer avec votre corps et de se le ré-approprier de manière positive.

Vous pouvez essayer des techniques de pleine conscience, comme porter attention à vos sensations physiques et pratiquer des exercices de relaxation corporelle. Apprendre à écouter vos besoins physiques vous aidera à vous sentir plus ancrée et en contrôle.


5 - Valoriser votre résilience personnelle


La résilience personnelle joue un rôle important dans le processus de reconstruction. Il s'agit de votre capacité à surmonter les traumatismes, à vous adapter et à retrouver votre pouvoir personnel. Bien qu'il puisse sembler difficile de développer cette résilience, il est possible de la valoriser.

Pour cela, il sera important de reconnaître et de valider vos émotions (vous pouvez prendre le temps de les exprimer à l’écrit par exemple).


Ce traumatisme peut entraîner une variété de réactions émotionnelles, allant de la colère à la tristesse en passant par la peur, le sentiment d’injustice, le désespoir… Permettez-vous de ressentir ces émotions et donnez-vous la permission de les exprimer.


Quels sont les symptômes fréquemment rencontrés ?


Après avoir subit des violences sexuelles, de nombreux symptômes peuvent perdurer comme l'autosabotage, le fait de minimiser “non mais moi c’est pas grave, il est arrivé pire à d’autres”, les comportements à risques tels que les rapports sexuels non protégés, les addictions, les jeux d’argent, l’hypersexualisation etc.


Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes et souhaitez me rencontrer en thérapie en ligne ou à Saint-Nazaire, cliquez ici.


Quelles ressources disponibles concernant les violences sexuelles ?


En France, plusieurs organismes offrent des ressources et du soutien communautaire aux survivantes de violence sexuelle.


Le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV), la Maison des Femmes de Paris, le Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) et SOS Viols sont quelques-unes des organisations engagées à fournir un soutien psychologique et logistique.


Il existe également SVS (Stop Violences Sexuelles), une association dont j’ai fait partie et avec laquelle, j’ai pu former des professionnels de l’accompagnement (kiné, ostéopathe, personnel de police, médecin, assistants sociaux, infirmières). Notre rôle au sein de SVS est de former toutes les personnes vers qui vous pouvez vous tourner après avoir vécu des violences sexuelles. 


L’antenne SVS 44 organise des formations à Nantes et Saint-Nazaire, ainsi que des ateliers d’escrime dédiés aux victimes de violences sexuelles. Ces ateliers non-mixtes (un groupe femme, un groupe homme) permettent aux personnes victimes de faire un parcours de réparation via la pratique de l’escrime, au cours d’une dizaine d’ateliers de 4h répartis de septembre à juin. Vous pouvez les contacter ici : pf.44@stopauxviolencessexuelles.com





Un thérapeute maitrisant la thérapie féministe pour surmonter des violences sexuelles ?


La thérapie féministe n’est pas un courant de thérapie comme peuvent l’être la psychanalyse, l’analyse transactionnelle ou encore les TCC (thérapies cognitive comportementales), elle est transverse, c’est à dire qu’elle introduit les théories féministes dans la pratique du ou de la thérapeute.


Elle apporte à l’accompagnement des survivantes de violences sexuelles un réel soutien dans leur processus de reconstruction. En intégrant pleinement les enjeux de genre et les réalités vécues par les femmes, elle offre un espace sûr et inclusif pour aborder les traumatismes liés aux violences sexuelles.


La thérapie féministe repose sur des principes fondamentaux qui visent à reconnaître et à remettre en question les normes patriarcales et les structures de pouvoir qui participent à perpétuer les violences sexuelles. Elle met l'accent sur l'autonomisation des survivantes et sur l'importance de leur parole et de leurs expériences individuelles.


Cette forme de thérapie vous donne accès à des outils et des stratégies spécifiques pour faire face aux conséquences des violences sexuelles; afin de se reconstruire sur le plan émotionnel, psychologique et relationnel.


Il est important de souligner que la thérapie féministe n'est pas réservée exclusivement aux femmes, mais qu'elle s'adresse à toutes les personnes discriminées, comme les femmes, les personnes racisées, LBGTQI+… mais aussi pour les hommes cisgenres. Elle offre un espace inclusif et respectueux de la difficulté des expériences vécues.


Bien choisir son thérapeute pour surmonter ce traumatisme


Vous l’avez compris, choisir un.e professionnel.le de la psychothérapie formé.e à l’accompagnement des personnes qui ont vécues des violences sexuelles est essentielle dans votre parcours de guérison, dans un espace où vous vous sentirez en complète sécurité pour surmonter vos traumatismes.


Pour prendre RDV au cabinet ou en visio, cliquez ici ou contactez-moi sur mon téléphone portable au 06 95 08 83 05.

Jeanne-Lise

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page